Tableau d’une exécution

De Howard Barker

07 → 11.03.2017

Grande Salle

Adultes

Dates et heures

Une pièce magnifique sur le rapport de force entre l’artiste et le politique, sur le rapport à l’image et à sa vérité supposée.
Le plus grand succès d’Howard Barker au Théâtre monté pour la première fois en Belgique.

« Tableau d’une exécution » est une fresque shakespearienne contemporaine, une aventure radicale au scénario d’une efficacité redoutable, qui voit la bataille surgir du tableau censé la représenter, et envahir la scène. Car cette pièce, c’est l‘histoire de l’exécution du tableau, de sa commande et du lien entre l’artiste et son commanditaire. Mais c’est aussi et surtout l’histoire d’une femme peintre, qui livre un vrai combat. Un rôle somptueux pour Véronique Dumont !

Venise, octobre 1571.

Au lendemain de la bataille de Lépante, le plus grand massacre en mer de l’histoire, l’artiste peintre Galactia se voit confier par le Doge la réalisation d’une fresque de trente mètres célébrant la victoire des Vénitiens catholiques sur les Turcs musulmans. Pour le Doge, cette fresque représentera la bataille, elle sera « ce qui reste de l’histoire ». L’enjeu est donc majeur !

Galactia, peintre réaliste et femme libre, accepte la commande et convoque les combattants mutilés comme modèles, pour être au plus près de la chair, des corps, des cris, de la douleur et de la vérité…

Une lutte implacable s’engage alors entre le Doge et l’artiste. Il veut la gloire de Venise. Elle lui sert le bruit des hommes hachés menu !

Quelle est la responsabilité de l’artiste vis-à-vis de la vérité ? Cette histoire, comme un mythe, fait émerger une peinture du monde où différentes vérités s’affrontent.

Redoutable, implacable et passionnant!

Durée: 1h50

 

Lire en +:
« Tableau d’une exécution », l’abîme et la force des images par Marie Baudet in La Libre, le 08/03/2017
L’avis de notre « spectatrice critique »

Voir en +:
Le reportage de Canal C
Notre mini-série vidéo 7 tableaux, 7 images, 7 histoires

Distribution

Commentaires