Les affaires sont les affaires

D’Octave Mirbeau

10 → 13.05.2016

Grande Salle

Dates et heures

Le chef-d’œuvre d’Octave Mirbeau ! Un énorme succès comique jamais démenti depuis sa création en 1903 !
Une grande comédie de mœurs qui s’inscrit dans le sillage de Molière, avec dans le rôle-titre: l’excellent François Marthouret, nominé à la Cérémonie des Molières 2016 pour son interprétation !

« Les affaires sont les affaires » Le texte d’Octave Mirbeau est-il encore d’actualité ? #2Pas de doute possible, non ?..

Posté par Célestins, Théâtre de Lyon le jeudi 11 février 2016


« Les Affaires sont les affaires » au théâtre des Célestins

Isidore Lechat, homme d’affaires sans scrupule et propriétaire richissime, n’a de cesse de vouloir agrandir sa puissance : menant campagne pour être député, cultivant la biologie expérimentale et brassant des affaires plus douteuses les unes que les autres. Affaires dont Phinck et Gruggh, deux ingénieurs avides, vont tenter de profiter.

Lechat vit dans le Château de Vauperdu avec sa femme, qui s’épuise à entretenir ce domaine bien trop grand pour elle et sa fille, Germaine. Cette dernière, idéaliste révoltée, est bien décidée à convoler avec le chimiste, Lucien, même si Isidore Lechat veut la marier, ou plutôt la marchander, contre les terres du Marquis de Porcellet.
L’excessif Isidore Lechat ne sachant gérer ni les passions humaines ni les affaires, la comédie aux accents moliéresques, va prendre une tournure tragique.

 

– Qu’est-ce que le communisme ?
– C’est l’exploitation de l’homme par l’homme
– Qu’est-ce que le capitalisme ?
– C’est l’inverse !

Poussant l’ironie à son comble, Mirbeau amende cette maxime en voyant dans le capitalisme rien d’autre que l’aliénation de l’homme par l’homme. Et, au-delà, bien entendu, l’aliénation de l’homme par l’argent-roi.
De son œil tout autant aiguisé que sa plume, Mirbeau observe puis dépeint une société du début du XXème siècle qui ressemble à s’y méprendre à la notre aujourd’hui.

Dans l’oeuvre considérable d’Octave Mirbeau, « Les affaires sont les affaires » reste aujourd’hui sans doute la plus connue. Elle est considérée comme son chef-d’oeuvre théâtral – une comédie de moeurs au vitriol que lui ont inspirée sa brève expérience dans les milieux financiers et le Krash de l’Union générale qui l’ont d’ailleurs laissé lourdement endetté.

« (…) le spectacle offre un bon moment de joie mauvaise à partager entre amis. Savoureux, piquant et drôle. » Laurence Liban dans L’Express.

« L’élégance contrariée de François Marthouret rend Lechat plus chattemite. Donc plus dangereux. » –
3 étoiles *** Jacques Nerson dans L’OBS, le 24/03/2016.

Distribution

Commentaires