Un des moments forts de cette saison, c’est sans conteste la venue d’André Dussollier pour Novecento (février 2015)! Acteur fétiche du cinéma français, il a marqué les écrans par de nombreux rôles, son talent et sa discrétion  mais également par sa voix qui fut utilisée à plusieurs reprises. Souvenez-vous, entre autres, de cette voix-off chaleureuse et rassurante dans le film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain (Jean-Pierre Jeunet, 2000).

Attiré par le théâtre depuis son plus jeune âge, il décide, après avoir fait des études de Lettres Modernes à l’Université de Grenoble, de partir vivre à Paris afin d’entrer au Conservatoire. Il intègrera ensuite la prestigieuse Comédie Française. C’est là que débutera une longue et admirable carrière qui nous séduit encore et toujours aujourd’hui au cinéma, au théâtre, ou encore à la télévision.

André Dussollier a été l’interprète d’Alain Resnais (L’amour à mort 1984, Mélo 1986, On connaît la chanson 1997 – César du meilleur acteur, Cœurs 2006, Les Herbes folles 2009), de Jean Becker (Les enfants du marais 1998, Un crime au paradis 2000, Effroyables jardins 2002), de Claude Sautet (Un cœur en hiver 1991 – César du meilleur acteur pour un second rôle), de Eric Rohmer (Perceval 1980, Le Beau mariage 1981), de Coline Serreau (Trois hommes et un couffin 1984), de Etienne Chatiliez (Tanguy 2001), de Jean Pierre Jeunet (Micmacs à tire larigot 2008, Un long dimanche de fiançailles 2003), de Pascal Thomas (Mon petit doigt m’a dit 2004, Le crime est notre affaire 2008, Associés contre le crime 2011), de Bertrand Blier (Les acteurs 1999), de François Dupeyron (La chambre des officiers 2000 – César du meilleur acteur pour un second rôle), de Marc Dugain (Une exécution ordinaire 2009), de André Téchiné (Impardonnables 2010), de Anne Fontaine (Mon pire cauchemar 2010), de Guillaume Canet (Ne le dis à personne 2005), de Olivier Marchal (36 quai des Orfèvres 2004), de Claude Lelouch (Toute une vie 1973), de François Truffaut (Une belle fille comme moi 1972), de Nicolas Boukhrief (Cortex 2006).

Il a joué dernièrement au théâtre, Monstres sacrés, sacrés monstes, (2001-2004) (Prix Plaisir du Théâtre), Les Athlètes dans leur tête (2003-2007) et Diplomatie de Cyril Gely (2010-2012).

André Dussollier

© Marcel Hartmann

Commentaires