Tango argentin

Par L’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Manu Comté (Accordéon), sous la direction de Clark Rundell

05.03.2021

Grande Salle

Dates et heures

Au programme : Œuvres d’Astor Piazzolla

En 1921 naissait Astor Piazzolla, le grand maître du tango. Il fut le disciple d’Alberto Ginastera, un compositeur bien connu des pianistes. La caractéristique d’Astor Piazzolla, c’est d’avoir refusé d’être « seulement » un tanguero. Il recevra son enseignement de Nadia Boulanger au Conservatoire Américain de Fontainebleau à Paris, travaillant le quatuor à cordes. Elle le poussera à affirmer sa personnalité. Il ne sera pas Bartók ou Stravinsky (sa première idée), mais un compositeur puisant dans le tango des idées qui nourrissent son écriture.

« Comme une douloureuse beauté proche des vocalises humaines »

Voilà comment chante l’accordéon de Manu Comté, auteur d’interprétations de grande virtuosité, pleines de vie et d’intenses moments dramaturgiques (Libertà, culture). Il possède au plus haut degré le swing et la folie de ces musiques qui aiguisent les sens et emballent le cœur (Le Monde de la Musique).

Depuis son très jeune âge, Manu Comté porte en lui la force d’une passion qui lui a permis de sortir du moule musette pour défier la musique contemporaine, qu’elle soit classique, jazz ou world ! Toujours en quête de trouver une manière non traditionnelle de faire parler ses instruments, l’accordéon ou le bandonéon, son jeu est caractérisé par une expressivité intense et un touché d’une légèreté feutrée. Il est de ceux qui écrivent les belles pages de cet instrument “populaire” par excellence qu’est l’accordéon.

Commentaires