Le film
« Jim Harrison, l’auteur de «Dalva», de «Légendes d’automne» et de «La Femme aux lucioles», est devenu pour beaucoup un écrivain culte. Nous sommes allés dans le Michigan pour rencontrer «Big Jim», ce colosse de la littérature américaine. On le voit ici boire ou pêcher en compagnie de ses amis, préparer avec délectation quelques recettes dont il a le secret, mais aussi se promener seul dans les bois, parler des Indiens ou de son amour de la nature. Tour à tour expansif et secret, sociable et solitaire, «chien» puis «loup», voici le portrait d’un homme «plus grand que nature», aussi imprévisible et fascinant que les personnages de ses romans ».

Brice Matthieussent traducteur de Jim Harrison et co-auteur du documentaire sera présent pour une  rencontre à propos de la traduction et de Jim Harrison
le dimanche 4 septembre à 14h30

extrait:
«Excuse my French
Littéralement : excusez mon français. Cette expression, qui apparaît
dans la nouvelle Julip, signifie en fait « pardonnez mon langage » ;
les Américains l’emploient en guise d’excuse après un juron ou une
remarque graveleuse. Ainsi la langue française est-elle implicitement
assimilée au langage ordurier ou obscène. J.H (Jim Harrison), qui
a étudié le français à l’université, est capable de lire cette langue à
défaut de la parler. »