Philip Seymour Hoffman, par exemple

Du 11 au 13 octobre 2017

de Rafael Spregelburd par Transquinquennal

Réserver
Photo: Herman Sorgeloos

Lieu: Grande Salle

Public: Adultes

Durée: 2h15

Dates et heures

Philip Seymour Hoffman, ce grand acteur, était connu pour mal s’habiller, mal se comporter dans les occasions publiques et ne pas se montrer. Il était une star qui n’avait pas envie d’être une star, qui était extrêmement conscient de représenter 24h sur 24 quelque chose qu’il n’était pas.

Le 2 février 2014, Philip Seymour Hoffman est trouvé mort dans un appartement à New York. Avec sa disparition soudaine, les producteurs de la saga « Hunger Games » dans laquelle il tenait un rôle, envisagent sérieusement de créer un avatar 3D de l’acteur pour l’intégrer dans les séquences que ce dernier n’avait pas eu le temps de tourner.

Le spectacle cherche à explorer les méandres de la célébrité et de l’idolâtrie, l’impossibilité de savoir qui nous sommes et la nécessité de la fiction de soi.
Il sera bien malin celui qui arrivera à dire une fois pour toute de lui-même : « voici qui je suis », car l’identité personnelle est un vertige. Son inexistence est fondamentale et pourtant, face à l’énorme mobilité des choses, elle reste permanente.

Pour porter ces questions identitaires à la scène, le collectif belge Transquinquennal commande au dramaturge argentin Rafael Spregelburd une pièce intitulée « Philip Seymour Hoffman ». « Muy entusiasmado » par le sujet, cet auteur a ajouté « par exemple » au titre. Pendant deux ans, un dialogue en temps réel entre l’Argentine et la Belgique s’est installé pour aboutir à un texte ludique et ironique : trois histoires – celle d’un Belge, d’un Américain et d’un Japonais qui se démènent pour arriver à être autre chose qu’eux-mêmes. Une machine à jouer où cinq acteurs incarneront (au minimum) 45 personnages…et puis un jeu et rien d’autre !

Votre abonnement (6 spectacles minimum) doit comporter au moins deux spectacles marqués d’un feutre.

 

 

Distribution

Commentaires