Plus personne n’ignore, à Namur,  que Jan Fabre est un plasticien mais également poète, comme le suggère cet « homme qui dirige les étoiles ou cet autre « qui mesure les nuages! »

Le Théâtre de Namur et le Centre culturel de Namur, associés au Facing Time ROPS/FABRE, rendront compte également de sa fascination pour le théâtre et par conséquent de son travail de metteur en scène et scénographe.  Car c’est sans doute sur scène que Jan Fabre a osé réellement dépasser toutes les bornes. D’une liberté sans limite, sidérant, provoquant, allant jusqu’au bout du bout, là où le temps n’importe plus, c’est un ART TOTAL qu’il y déploie.

Offre spéciale : durant tout le mois de mai, présentez votre billet pour un spectacle de Jan Fabre au Musée Félicien Rops et à la Maison de la Culture de la Province de Namur et bénéficiez du tarif réduit pour visiter l’exposition Facing time : €5 au lieu de €10 !

Ouverture de l’exposition en nocturne les 3 soirs de spectacle jusque 20h.


le 06 mai à 19:45 au Manège

DANSE Preparation Mortis
De Jan Fabre

Dans ce solo, créé en 2005 au Festival d’Avignon, consacré au corps et à la transformation, Jan Fabre s’inspire des utopies et des tabous de la société contemporaine pour développer un regard plus élargi sur la vie à travers la mort, généralement bannie de notre quotidien.
Devant nous, un tapis de fleurs colorées qui respire et ondule jusqu’à libérer une main puis un corps humain… Comme une superbe résurrection, Annabelle Chambon s’extrait de ce lit floral et se relève d’entre les morts animée d’une soif de nouveaux rêves. Tout est rythmé par la respiration. Celle des fleurs qui prennent vie, qui se mêlent et glissent autour du corps, celle du corps qui se meut à travers le souffle, et celle de l’orgue, enregistré par Bernard Foccroulle, qui accompagne la performance.

Capture d'écran 2015-01-29 11.28.19



les 8 et 9 mai à 19:00 au Théâtre Royal

THÉÂTRE Le Pouvoir des folies théâtrales
de Jan Fabre sur une musique de Wim Mertens

Retour sur l’imagination fertile et virulente de Jan Fabre dans ce spectacle (créé en 1984) qui met en scène la mort des fastes du théâtre d’antan pour faire naître de ses cendres les formes contemporaines et éclectiques. Majestueuse et festive, superbe et arrogante, cette oraison funèbre sonne le glas des formes passées pour célébrer celles à venir dans un élan salutaire et joyeux. La scène livrée aux larmes, à la sueur, à la chair mise à nue est scandaleusement érotique.

Capture d'écran 2015-01-29 11.28.19

 

Plus d’infos sur l’ensemble des activités liées à Facing time Rops/Fabre
 www.ropsfabre.be

Photo: janfabre.be – Droits réservés.

Commentaires