« Le livre de ma mère » d’Albert Cohen par Michael Lonsdale

Le 30 août 2014

Grande lecture

Réservation

Lieu: Grande Salle

Public: Adultes

Dates et heures

lintimefestival-logonoir

Le livre
Assumé par Albert Cohen comme un récit autobiographique, ce texte est un hommage à sa mère morte, un témoignage sur la «majesté de l’amour» maternel reçu dans son enfance.

Ce livre bouleversant est l’évocation d’une femme à la fois «quotidienne» et sublime, une mère qui n’a vécu que pour son fils et par son fils. Empreints d’une immense nostalgie, les souvenirs précis émaillent ce texte doté d’une charge poétique puissante. Ce livre d’un fils est aussi le livre de
tous les fils.

L’auteur
Albert Cohen est né en 1895 à Corfou. Il fait ses études secondaires à Marseille et des études de droit à Genève où il obtient la nationalité suisse en 1919. Pendant la Seconde Guerre mondiale, à
Londres, il est le conseiller juridique du Comité intergouvernemental pour les réfugiés. Après la guerre il devient directeur aux Nations Unies. Il s’inspirera de cette expérience pour créer l’un des personnages de son chef-d’oeuvre Belle du seigneur, Adrien Deume. Il meurt à Genève en 1981.

Le comédien
Michael Lonsdale naît à Paris d’un père anglais et d’une mère française. Après un détour par la peinture, il se destine à la carrière d’acteur et suit les cours de Tania Balachova dans les années 50. Des cinéastes de la Nouvelle Vague comme Truffaut, Godard, Malle aux auteurs comme Buñuel, Eustache, Welles, Mocky en passant par de grosses productions comme Mooraker, Les souvenirs du jours, Le nom de la rose, ou Munich, sa carrière est d’une richesse et d’une singularité inouïes. En 2011, il reçoit un César pour son rôle dans Des Hommes et des dieux de Xavier Beauvois.


A lire > Le livre de ma mère , Albert Cohen, Gallimard, Collection Folio plus, 1995.

 


Michael Lonsdale, sa carrière en photos par telerama