Lecture-Théâtre, Lettre à D. de André Gorz

Le 31 août 2014

Par Coline Struyf avec Dirk Roofthooft

Réservation

Lieu: Studio

Public: Adultes

Dates et heures

lintimefestival-logonoir

Présentation d’une étape de travail de l’adaptation de Lettre à D. avant sa mise en scène au Théâtre National et au Théâtre de Namur, co-producteurs du spectacle.
Un entretien et un échange avec le public suivent la lecture.

Le livre
Lettre à D., Histoire d’un amour est la lettre écrite en 2006 par André Gorz, philosophe, penseur et journaliste, à sa femme Dorine, celle dont il partage la vie depuis 58 ans.
Ce récit retrace leur vie d’amants, d’époux, de compagnons, de collaborateurs. C ’est un testament amoureux, une déclaration poignante d’un amour exceptionnel par sa longévité et par son intensité. Dorine, atteinte d’une grave maladie, ils choisiront ensemble de se donner la mort en 2007 : «Nous aimerions chacun ne pas survivre à la mort de l’autre. Nous nous sommes dit que si, par impossible, nous avions une seconde vie,
nous voudrions la passer ensemble.»

L’auteur
André Gorz, pseudonyme de Gérard Horst, est né à Vienne en 1923, décédé en 2007. En 1946, sa rencontre avec Jean-Paul Sartre sera décisive dans sa formation intellectuelle. Co-fondateur du Nouvel Observateur, il a été le concepteur de la plupart des numéros des Temps modernes de 1967 à 1974. Gorz intègre à la philosophie morale et existentielle une dimension sociologique et économique : de façon quasiment prophétique,
annonce la fin de la centralité du travail industriel dans les sociétés capitalistes. La question de l’autonomie individuelle est au centre de ses
réflexions. A la fois dans son travail philosophique et dans son métier de journaliste, il sera un des penseurs de l’écologie politique.

La metteure en scène
Sortie en 2006 de l’INSAS avec un diplôme de metteur en scène, Coline Struyf devient rapidement artiste associée du Théâtre National et artiste en résidence à L’L. Elle a notamment mis
en scène Un fils de notre temps d’Odon von Orvath et Balistique Terminale, un spectacle chorégraphique et musical autour des armes à feu et de la chute des corps.

Coline Struyf. Photo: Mariedl

Coline Struyf. Photo: Mariedl

Le comédien
Dirk Roofthooft (Photo cover/ crédit: Koen Broos )  est né à Anvers en 1959. Il travaille avec des metteurs en scène, chorégraphes et musiciens réputés comme (entre autres) Jan Fabre, Jan Lauwers/Needcompany, Luk Perceval,
Ivo van Hove, Theu Boermans, Jan Ritsema, Josse De Pauw, Peter Vermeersch, Wim Vandekeybus, Rene Pollesch (Volksbühne, Berlin), the London Symphonietta, Schönberg Ensemble, la légende
de jazz Henry Threadgill et le metteur en scène d’opéra Peter Sellars. Il se produit sur les planches des théâtres du monde entier. Avec Guy Cassiers, il crée Kaspar et Tristan (1980), Het liegen in ontbinding
(1993), Rouge décanté (2004) et joue le premier rôle dans Mefisto for ever.

A lire
> Lettre à D., Histoire d’un amour, d’André Gorz , Galilée, 2006.