La fin du monde est pour dimanche

De et par François Morel

12 → 13.12.2014

Grande Salle

Adultes

Dates et heures

Comédien, chroniqueur radio, l’ex « monsieur Morel » des Deschiens nous revient avec un seul en scène haut en couleur, sensible et loufoque !

Promettez-moi de ne pas rire : je rêve d’un spectacle existentiel. Oui, allons-y, ne nous gênons pas, ne nous mouchons ni du pied ni du coude, il s’agirait d’un spectacle traitant de la vie, de la mort, autant dire que je deviens ambitieux avec l’âge. Justement, il y sera question de l’âge et du temps qui passe, et aussi de la recherche du bonheur. Il y sera forcément question de la déchéance, des amours impossibles et d’autres sujets aussi délicieux.  Oui, je rêve d’un spectacle existentiel : promettez-moi de rire !

Compilation de textes écrits originellement pour la radio, voici une succession de personnages qui ont pour point commun de nous parler de la vie qui passe avec en point de mire ce dernier jour de la semaine. Ce « Dimanche », synonyme du dernier jour de la vie qui approche. Inéluctablement.

François Morel imagine des moments de vie et d’humanité qui se répondent et se télescopent dans une ambiance intime et globale…

De l’humour, de la tendresse et de la légèreté !
Mettons la jolie nappe blanche
Les fleurs coupées
Le vin au frais
Allons déjeuner sous les branches
Ça va tomber par où ça penche
La fin du monde est pour dimanche

 Promettez-moi de ne pas rire : je rêve d’un spectacle existentiel. Oui, allons-y, ne nous gênons pas, ne nous mouchons ni du pied, ni du coude, il s’agirait d’un spectacle traitant de la vie, de la mort, autant dire que je deviens ambitieux avec l’âge. Justement, il y sera question de l’âge et du temps qui passe, et aussi de la recherche du bonheur. Il y sera forcément question de la déchéance, des amours impossibles et d’autres sujets aussi délicieux. Oui, je rêve d’un spectacle existentiel : promettez-moi de rire !

 S’imaginer encore un peu
Presque éternel
Presque immortel
Juste avant de se dire adieu
Ça va tomber par où ça penche
La fin du monde est pour dimanche

-François Morel –

 

 INFO: Attention ce samedi 13/12 pour vous rendre au Théâtre

Durée : 1h20

Distribution

Commentaires