L.U.C.A. — Last Universal Common Ancestor

Par la Compagnie Eranova

07 → 09.10.2020

Grande Salle

4/5/6e secondaire

1h20

Dates et heures

Deux jeunes belgo-italiens, tests ADN en poche, partent à la recherche de leur origine. Excellent viatique pour notre époque d’errance morale, le projet L.U.C.A. est sagace, tendre, et pugnace.

D’où viens-tu? Grégory Carnoli et Hervé Guerrisi, petits-fils de migrants italiens, se sont penchés sur la question, eux que l’on considère « Italiens » quand ils sont en Belgique et « Belges » quand ils se rendent en Italie. Et pourquoi parle-t-on de Français de souche, de Québécois de souche, d’Italien de souche? Il fau- drait définir ce qu’est la souche. La souche comme la souche de l’arbre. L’arbre… généalogique. Il y a donc une logique… Bref! Ils décident alors de fouiller leurs généalogies. Au fil de leurs recherches, ils croisent récits, témoignages et… biologie ! Leurs découvertes sont de taille et vont complètement bousculer les notions d’identité et d’origine. A travers des enregis- trements, des vidéos et même quelques pas de danse, les comédiens nous embarquent dans un voyage fait de bonnes (et moins bonnes) surprises, de Bruxelles à Carnoli (Italie) en passant par la douane suisse, un labo- ratoire américain et le repas de famille très très animé où les parents ont, comme toujours, prévu trop de pizzas et de mortadelle. Ce spectacle très drôle, percutant et (im)pertinent remonte aux origines de l’Homme et nous raconte les hasards de la Vie, tout simplement. Un véri- table antidote contre le repli identitaire, le racisme et l’étroitesse d’esprit. Mieux: une bouffée d’énergie qui relie et ça fait un bien fou !

L’épigénétique – La mémoire de nos cellules
« L’étude des changements héréditaires dans la fonction des gènes, ayant lieu sans altération de la séquence de l’ADN». L’hérédité épigénétique contribue dans l’organisme à la mémoire de l’identité des cellules. Notre environnement, notre mode de vie et nos expériences personnelles pourraient ainsi laisser dans nos cellules une « trace épigénétique » modifiant la fa- çon dont nos gènes fonctionnent et étant transmissible d’une génération à l’autre.

Quel est le point commun entre une lan- gouste, un ornithorynque, une orchidée, votre mère et les migrants embarqués sur la Méditerranée ?
Une cellule prénommée L.U.C.A. Il y a 3,8 milliards d’années, cette cellule a intégré des bactéries étrangères à son système en modifiant sa constitution cellulaire. Cette intégration et cette modification sont à la base de toute forme de vie, de toute ri- chesse naturelle et de la diversité présente aujourd’hui dans la nature. A l’origine, il y a donc l’intégration de l’étranger. Et puisque nous descendons de cette intégration, en suivant la logique épigénétique, nous pos- sédons tous en nous la faculté de nous adapter, d’accepter la présence étrangère et de l’intégrer, nous aussi, à notre système.

Distribution

Commentaires