Je N’aime Pas Le Classique, Mais avec Gaspard Proust J’aime Bien!

De Gaspard Proust

30.01.2021

Grande Salle

Dates et heures

De Bach à Ravel, de Mozart à Wagner, un concert présenté par un grand méchant doux à l’humour admiratif.

Héritier de Pierre Desproges, Gaspard Proust est l’humoriste le plus corrosif de notre époque. Mais c’est également un amoureux de la musique! Nous sommes heureux de l’accueillir dans ce projet musical qui lui tenait à coeur, créé avec succès à la Philharmonie de Paris, histoire de désacraliser à sa manière la «grande» musique.

Cela fait maintenant près de dix ans que le concept «Je n’aime pas le classique, mais ça j’aime bien» s’est imposé comme le projet le plus populaire et le plus fédérateur du marché phonographique classique. Parti d’une simple compilation, devenu avec le succès une véritable collection de plus d’une vingtaine de volumes, «Je n’aime pas le classique, mais ça j’aime bien» se pose désormais comme une véritable marque, forte, reconnaissable au premier coup d’œil ou à la première écoute. Le public, en toute confiance, peut y retrouver les œuvres classiques les plus célèbres du répertoire dans des versions de grande qualité – des œuvres finalement pas si compliquées ou inconnues que cela, car la plupart de ces mélodies sont régulièrement utilisées dans des musiques de films, des spots publicitaires ou même reprises dans des chansons, ce qui les rend reconnaissables et familières.

Adapter ce succès discographique à la scène était donc une continuation à la fois logique et audacieuse. Logique, car il y a fort à parier qu’une musique populaire au disque le sera aussi à la scène. Audacieuse, car il s’agit de transformer un objet purement musical et graphique en un véritable spectacle. Le style fin et mordant du célèbre humoriste est le lien parfait pour passer du disque au spectacle. On sait que Gaspard Proust a plusieurs cordes à son arc: humoriste à succès, acteur reconnu, il est également un grand amateur de vin. On le découvre ici fin mélomane. Il s’est pris au jeu du projet, a conçu lui-même une sélection musicale qui va de Bach au XXe siècle, des Quatre Saisons à Casse-Noisette, et nous fait déguster les plus belles œuvres du répertoire à travers le prisme de son humour unique et irrésistible.

Dans la foulée de son «Nouveau Spectacle», voici donc Gaspard Proust dans un projet radicalement différent mais qu’il marque d’une même originalité par son extraordinaire personnalité.

« Merci à Gaspard Proust et aux sept musiciens pour ce concert d’une intensité rare, merci pour le choix des œuvres ! » Pauline de Paris

Commentaires