Entretien avec Jens Christian Grøndahl

Le 04 septembre 2016

Réservation
Photo: C. Hélie

Lieu: Studio

Public: Adultes

Dates et heures

Suite à la grande lecture de “Les Portes de Fer” (samedi 21h), entretien avec Jens Christian Grøndahl sur l’ensemble de son oeuvre.

Tous les romans de Jens Christian Grøndahl ont pour point commun l’élégance. L’élégance comme manière d’être au monde et comme chemin pour sonder les bruits du cœur, pour reprendre le titre d’un de ses romans. Ceux-ci cherchent toujours « à montrer le drame de la vie intérieure, la lutte de quelqu’un à travers des bribes de mémoire, à creuser la banalité du quotidien». Et à sonder la distance entre soi et le monde. Francophone et francophile, Jens Christian Grøndahl se situe dans la lignée des auteurs français avec Marguerite Duras et Patrick Modiano pour « frère d’âme ».

Extraits d’un entretien donné à la revue Le Matricule des anges (février 2003), à propos de son écriture et de ses thèmes de prédilection :
« Ce qui est devenu chez moi un thème à la longue, c’est qu’on ne connaît pas les autres, on ne se connaît pas soi-même. C’est pourquoi j’aime tant Patrick Modiano, pour sa manière de redire qu’on ne peut pas savoir ce qui s’est réellement passé. Le roman devient une recherche sur le passé qui respecte le caractère énigmatique du passé, qui respecte le fait que tous les êtres sont des énigmes, que demeure en chaque individu un lieu inconnu, même pour soi-même. »

A LIRE
Les Portes de Fer, 2016
Les complémentaires, 2013
Quatre jours en mars, 2011
Bruits du coeur, 2002

Jens Christian Grøndahl, traduction par Alain Gnaedig, Gallimard.