Photographie: rencontre-projection avec Doug Biggert

Le 30 août 2014

Réservation

Lieu: Studio

Public: Adultes

Dates et heures

lintimefestival-logonoir Doug Biggert est né dans les années 40, dans le Midwest américain, il a étudié à Saint-Louis et a serré la main de John Kennedy quand il était à la fac. Il a traversé les 50 Etats d’Amérique et a eu trois voitures en quarante ans. Il possède plus de dix mille vinyles et tous les numéros du magazine Skate board Trasher et toujours un appareil photo rangé dans sa poche. En 1973, il décide de photographier tous les auto-stoppeurs qu’il prenait dans sa vieille coccinelle Volkswagen. Au total une collection de 450 clichés jusqu’à nos jours découverts au hasard d’une discussion en 2002. Aujourd’hui, il exhume de ses cartons 2500 photos prises entre 1968 et 1971 sur la plage de Balboa, au sud de la Californie, quand il tenait un magasin de sandales. Nous avons sélectionné 500 clichés de ce journal de bord photographique. On y découvre ses amis, ses clients, ses voisins, ses collègues et leurs animaux de compagnie, leurs looks et la décontraction joyeuse des années 60’. dougsandal Sont présents aussi les fameux «bumper sticker» (autocollants) et autres slogans politiques qui témoignent de l’époque plongée dans la Guerre du Viêt Nam. C’est toute l’Amérique que l’on aime: celle de la liberté, du cool et de la contestation. Etre à part, épris d’une liberté absolue, curieux et bienveillant, Doug Biggert à travers ses photographies raconte sa façon d’aborder l’autre, de regarder la vie et les gens. Doug Biggert traduit ce que l’on ne voit pas, observateur ultra sensible du monde. «What can I do ?» est sa réplique favorite.

L’entretien sera animé par Jean-Marc Bodson, commissaire et photographe mais aussi “découvreur” du talent de Doug Biggert en Europe.