Voici les impressions de notre spectatrice du spectacle Dimanche.  Elle a pu le découvrir ce mardi 12 novembre, le soir de sa création.

Cette semaine, c’est un peu tous les jours dimanche.
Le onze novembre ouvre la semaine des sept dimanches, le spectacle « dimanche » se tient depuis hier et jusque samedi au théâtre de Namur, après ça, on sera vraiment dimanche!

En attendant dimanche, hier, au théâtre, se tenait la première qui rassemble les compagnies Focus et Chaliwaté. On peut dire que c’est un mariage parfait, la pièce a été écrite et jouée par deux univers qui ne forment véritablement plus qu’un !

Le déluge se joue à l’extérieur, c’est l’effondrement, une famille décide pourtant de profiter pleinement d’un délicieux dimanche de quiétude… La famille entame le rituel d’une belle journée ensemble, dehors, c’est l’apocalypse! Nous sommes plongés au cœur de l’absurde avec de nombreuses tranches de rires autour d’un sujet qui nous pend au nez.

Le dérèglement climatique a lieu dans un univers poétique, surréaliste, onirique… Le spectacle n’a pas de mot, je l’apprécie de cette manière et m’en crée une quantité. La mise en scène nous donne parallèlement un langage merveilleux, celui de pouvoir capter le spectateur par une gestuelle.

Deux sphères s’offrent à nous celle de l’intimité d’un ménage et la projection au grand public des changements climatiques à travers le monde animalier. Pendant que se tient la réunion de famille dominicale, une équipe de reporters sillonne les routes afin de dresser un tableau des dernières espèces présentes sur terre. Le jeu d’acteur est saisissant, les sons sont justes et me transportent dans le voyage.
Je suis extrêmement captivée par ce spectacle sans paroles, le travail d’échelle mené par les troupes, l’utilisation de l’écran de projection au fond donne une réelle plus-value. L’ambiance qu’ils ont su créer nous plonge au cœur du message.

Les mouvements de chaque personnage s’articulent parfaitement dans la succession des événements. Les décors voyagent en toute fluidité, les situations sont cocasses, j’aurais presqu’envie de le revoir en me disant que j’ai certainement manqué une partie des messages!

Nous saluons chaleureusement la performance articulée par cette petite équipe. J’ai été totalement bluffé par le travail qu’ils ont pu faire en amont. Il se traduit par une fine observation du comportement des animaux, par la conception et la réalisation des séquences projetées ponctuellement durant cette expérience.

Christine Paquet

Photo: Virginie Megné

Commentaires