Emanuel Ax et Beethoven

16.11.2020

Grande Salle

Dates et heures

Programme :

Beethoven – Concerto pour piano nr.1 en ut majeur, op.15

Dessy – Eva Ave Salve (Première mondiale en collaboration avec Ars Musica)

Beethoven – Symphonie nr. 8 en fa majeur, op. 93

 

Suite à la crise de la Covid, il y a eu des incertitudes sur la présence d’Emanuel Ax au Théâtre de Namur en novembre prochain. Finalement nous avons eu la confirmation qu’il sera présent et ce, contrairement à ce qui est indiqué dans notre journal de saison! Nous organiserons la saison prochain un concert avec Florian Noack!

Il y a 250 ans naissait le grand Maître de Bonn. Nous ne pouvions passer à côté de cet événement nous amenant à nouveau un soliste de renommée mondiale ! Emanuel Ax, ce merveilleux pianiste américain, nous offrira le 1er concerto de Beethoven, qui curieusement a été écrit après le second. Tout Beethoven se trouve déjà dans cette œuvre joviale, pétillante et rebondissante.

Ce concert permettra également de redécouvrir la Première Ouverture Léonore (qui doit son nom à l’héroïne Léonore qui se fait passer pour Fidelio pour sortir son mari de prison) troisième tentative de Beethoven dans l’écriture de son opéra Fidelio. Elle fonctionne admirablement bien en tant qu’œuvre de concert autonome. Sur commande du Belgian National Orchestra, le compositeur belge Jean-Paul Dessy a composé une réponse à cette oeuvre. Eva Ave Salve, pour orchestre et voix de femme, est une invocation, une supplique, un chant de grâce. C’est une ode au féminin sacré, à la femme créatrice et protectrice de tout et tous, à travers quatre textes immémoriaux issus des traditions védiques (en sanskrit), homérique (en grec), coranique (en arabe) et chrétienne (en latin). 

 

Emanuel Ax, un concertiste d’exception !

Il commence le piano à 6 ans, et continue sa formation à la Juilliard School lors du départ de sa famille aux États-Unis. Connu du grand public depuis qu’il a remporté le Premier Prix du Concours Arthur Rubinstein à Tel-Aviv en 1974, il remporte en 1979 le concours Avery Fischer Prize à New York et signe un contrat avec RCA Records. En 1987, il signe un contrat d’exclusivité avec Sony Classical et son premier album sous ce label remporte un Grammy Award. Il en gagne un second pour son enregistrement du Concerto pour piano n° 2 de Johannes Brahms, puis gagne trois autres Grammy pour ses enregistrements avec Yo-Yo Ma, et encore un autre pour son Trio pour clarinette, violoncelle et piano de Brahms avec Yo-Yo Ma et Richard Stoltzman. Depuis quelques années, on le retrouve aux côtés d’Itzhak Perlman chez Deutsche Grammophon.

 

Directeur musical du Belgian National Orchestra, Hugh Wolff est l’un des principaux chefs d’orchestre de sa génération. Ses intérêts vont de la pratique de l’interprétation baroque à la défense des nouvelles œuvres. Il s’est produit avec tous les grands orchestres américains, notamment ceux de Chicago, New York, Boston, Philadelphie, Los Angeles, San Francisco et Cleveland.  Wolff est très demandé en Europe, où il a dirigé le London Symphony, le Philharmonia, l’Orchestre national de France, le Gewandhaus de Leipzig, la Philharmonie tchèque, la Philharmonie d’Israël, les orchestres de la radio bavaroise et de Berlin, et est régulièrement invité à diriger des orchestres au Canada, au Japon, en Corée, en Scandinavie et en Australie. Il est également souvent invité à diriger des festivals de musique d’été. Trois fois nominé pour un Grammy Award, Wolff a remporté le Prix classique de Cannes 2001.

Soumaya Hallak, jeune soprano dramatique, étudie le chant au conservatoire de sa ville natale, Genève, puis à Venise ensuite ainsi qu’à Bruxelles, à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et à l’opéra Studio de l’opéra de Copenhague [Miss Jessel (Turn of the screw), La Maréchale (Rosenkavalier) et La Sorcière (Hänsel und Gretel)]. Par ailleurs, elle a participé à de nombreux concerts pour jeunes solistes dans des lieux tels que la Fenice à Venise, le Palais des Beaux-Arts de Charleroi, Flagey, ou encore le Théatre Royal de la Monnaie.

Le Belgian National Orchestra est un orchestre taillé pour le XXIe siècle. Créé dans le foulée du Palais des Beaux-Arts, l’orchestre a été la cheville ouvrière du Concours Reine Elisabeth dont l’essor international ne s’est jamais démenti, lançant ses jeunes solistes qui viennent s’affronter chaque année sur la première scène classique de Belgique. Riche de cette histoire, le Belgian National Orchestra réinvestit son lieu d’élection et resserre les liens avec ses partenaires historiques afin, notamment, de mettre en valeur de jeunes talents promis à un bel avenir et de les fidéliser à long terme. Phalange symphonique de la capitale de l’Europe, il invite également les plus grands interprètes et s’impose comme le partenaire privilégié du Palais des Beaux-Arts (BOZAR).

 

 

Distribution

Commentaires