Alain Platel

Date: 17 février 2016

Auteur: Adeline Dujardin

Depuis trente ans, Alain Platel ne cesse de prouver son talent sur la scène internationale en mêlant, sur un fond de chorégraphie, des thèmes qui a priori n’ont rien à voir entre eux.

Alain Platel, metteur en scène autodidacte né en 1956 à Gand, fonde en 1984 la compagnie « Les Ballets C de la B » avec des amis et des membres de sa famille.

C’est Avec Emma en 1988 qu’il va se distinguer en tant que metteur en scène, et des spectacles comme Bonjour Madame, La Tristeza Complice et Iets op Bach vont ensuite amener à la compagnie un succès grandissant et une reconnaissance internationale.

Après des spectacles plutôt exubérants, ce sont les pulsions, les aspirations mais aussi la violence, comme dans Nine Fingers, qui ressortiront le plus des spectacles d’Alain Platel.

En 2011, le Théâtre de Namur accueille Gardenia, une collaboration entre le chorégraphe et Frank Van Laecke, qui est une plongée dans la vie d’un groupe de vieux artistes, avec comme point de départ la fermeture d’un cabaret pour travestis.

gardeniaEn 2015, Platel revient à Namur avec Coup Fatal, qui fut notamment un triomphe à Avignon. Sous la direction de Rodriguez Vangama, un orchestre de 13 musiciens de Kinshasa s’inspire du répertoire baroque de plusieurs compositeurs. Un parfait mélange entre musique congolaise, rock, jazz et phases baroques.Affiche-coup-fatal

Dans certains spectacles, comme Tauberbach et Coup Fatal, où il est question de la (sur)vie dans des conditions déplorables, on observe une certaine connotation politique. Sur scène, c’est pourtant bien la joie de vivre et l’énergie qui prennent le dessus.

Mars 2016 marquera de nouveau un retour du metteur en scène à Namur, avec En avant, marche !, une immersion dans l’univers des orchestres et parades.

C’est probablement cette diversité de thèmes évoqués dans ses spectacles pleins d’humanité qui ont donné à Alain Platel la reconnaissance internationale qu’il a aujourd’hui.

LIRE EN +

30ans, 30 œuvres : « Wolf » d’Alain Platel, par Philippe Noisette in Les Inrocks, le 14/02/2016

Les corps déficients sublimés par Alain Platel, par Rosita Boisseau in Le Monde, le 11/08/2015

« Coup Fatal », Bach décalé au Congo, par Marie-Christine Vernay in Libération, le 7/07/2014

Photo © Chris Van der Burght