A cheval sur le dos des oiseaux

Céline Delbecq

17.10.2022

Grande Salle

5e et 6e

1h00

Dates et heures

Dans un seul en scène délicat, lucide et touchant, l’auteure Céline Delbecq évoque le manque d’humanité criant par lequel les rouages administratifs relaient l’individu au pied de l’ascenseur social. D’une grande tendresse et justesse, elle raconte l’histoire d’une femme qui se confie simplement et sans détour.

Elle s’appelle Carine Bielen. Le soir, elle boit un petit verre de rouge pour dormir tranquille. Mais seulement le soir… et seulement quand il y a du vent, parce que « l’alcool, dit-elle, ça fait de la misère ». Carine est encore dans l’innocence de l’enfance quand — parce qu’issue d’un milieu précaire — la société la place dans une case dont elle ne sortira pas, celle de la filière handicapée. Du remboursement de médicaments à la mise sous tutelle, à force de cocher des cases, elle en est devenue prisonnière. À un tel point qu’il serait légitime de se demander si le système de protection sociale n’est pas, in fine, un système de contrôle social.

Carine a intégré le regard qu’on porte sur elle depuis l’enfance et elle ne se révolte pas. Mais son fils, Logan, a changé sa vie : avec son petit, elle a « reçu le monde entier » comme elle dit. Et pour lui, elle est prête à se battre.

Si seulement la personne assise en face d’elle au guichet du service social avait la possibilité et le temps de l’écouter. Carine pourrait lui raconter son histoire. Mais elle ne le peut. Alors, elle vous la raconte. Une histoire c’est aussi ce qui donne aux mots, à la langue, au récit la force de l’emporter sur les chiffres et les cases…

« Déchirante Véronique Dumont : avec une présence vraie, la comédienne joue
sur un fil délicat, entre l’humilité de sa condition et l’espoir tenace et lumineux d’être comme tout le monde, d’avoir droit aux mêmes rêves que d’autres.
» — Le Soir


BORD PLATEAU avec l’équipe artistique
> À l’issue de la représentation du lundi 17/10 à 14:00

Distribution